24/01/2009

code chant chardonneret espagnol

Sans titre-1

CODE de CHANT du CHARDONNERET  PARVAS de MADRID

Ce document explicatif et effectué uniquement avec une fin révélatrice, a été effectué par Antonio frères et Manuel Ig. MARTÍN SANZ (dans le forum « cnpzipizape »), actuellement et depuis les nombreuses années, responsables de cette Société de Silvestrisme et de grands amateurs à l'éducation du Chardonneret.

Avant de commencer à ventiler et à expliquer cette modalité de chant, il convient de faire comme introduction les commentaires suivants :

Ce code de chant en vigueur, approuvée depuis des années par la Fédération madrilène de Chasse, essaye de conserver la chant qui émet ce qui est chardonneret  dans son habitat naturel, puisqu'on a essayé de concrétiser dans la liste de mise en jugement, toutes ces notes qui lui sont propres et qui quand elles seront émis de manière claire, ralentie, ordonnée, avec métal et le cas échéant, achevées de manière appropriée, ont une évaluation positive, et si au contraire celles chantées sont émises de manière inadéquate ou on introduit des chants étrangères à ce qui est chardonneret , la liste a prévu une série de pénalisations très exigeantes.

Étant cette modalité de chant tellement particulière et bien qu'ayant, comme il ne peut pas être d'une autre manière, quelques notes communes avec la « chant propre » (bibleos, padreos, cascabeles, estampillées etc.), les oiseaux instruits dans ce type de chant et qu'ils ne servent ensuite pas, comme « propres abîmés », ne sont pas valus pour la chant champêtre, puisque chaque modalité a, aussi dans les notes communes, un « ils sont » ou une manière d'émettre celles chantées différent, ce qui fait que ces modalités de chant soient incompatibles entre eux.

Avec ce qui a été dit on déduit précédemment que ce code de chant, que propos est de pas, est unique et exclusif de la Communauté de Madrid, bien qu'on effectue aussi des concours de Chardonneret  Champêtre dans d'autres Communautés autonomes, c'est un type de chant qui doit être instruit pour parvenir à en saucer et à épurer les roulades positives qu'a ce qui est chardonneret  en liberté et éviter l'inclusion dans le répertoire, de notes non désirables, ce pourquoi dans cette éducation on utilise les mêmes méthodes (cd, enseignant, etc.) qui sont utilisées dans celui appelé « chant propre », avec la particularité que, étant le répertoire tellement étendu du Chardonneret  Champêtre y tellement variée la façon d'émettre celles chantées, il est très difficile d'écouter champêtres qu'ils sonnent égal, ce pourquoi on obtient une grande variété de possibilités pour l'éducation et on évite la monotonie qu'il y a actuellement dans l'éducation de quelques types de chant, où tous les oiseaux disent pratiquement la même chose.

Avant de commencer le détail de celles chantées de la liste, il convient de faire comme résumé préalable une énumération de ces dernières, en distinguant à manière deux gros paragraphes : À) à celles chantées qui sont communes avec celui appelé « chant propre » comme sont les Plaintes, Bibleos, Tableteos, Cascabelles, Bolis, Clochette, Padreos, Chacheadas et Timbrado, en éclairant clair le fait que même en étant des notes communes, sa façon de les émettre (métal, cadence, etc.) et de les relier avec d'autres, fait qu'ils sonnent différentes dans les deux modalités, et B) celles chantées qui différencient, enrichissent, agrandissent et donnent variété à cette modalité de chant, comme ce sont la vaste gamme Floreos, Aldabadas et Ornementations, les Regaños, Pedorretas et Bicheadas, à celles qui faut ajouter celles chantées d'arrêt comme les Dérapages avec Pin et les Torreadas, en permettant en outre dans cette modalité de chant, que la conclusion dans celles chantées on puisse effectuer tant avec celui « Chio » habituel, comme avec le « Pin », coup est qui par ignorance a été considéré comme une note copiée du pinson, étant ceci incertain.

 « EXPLICATIVE SELON LISTE MISE EN JUGEMENT »

Ensuite et selon l'actuelle liste de la Fédération madrilène de Chasse et leurs normes de mise en jugement, ils vont à être ventilés et expliquer tous les chantés que reprend ce code de chant, en tenant compte de la difficulté qu'a au moment de transférer les sons de ce qui est chardonneret  à la vocalise écrite.

L'actuelle liste de mise en jugement divise trois parties cette dernière, étant deux d'entre elles de ponctuation positive, on différencie ainsi celles chantées simples et celles chantées reliées désespérées, étant la dernière partie consacrée aux pénalisations.

Tant dans le cas de chantés positifs comme dans celui des refus, la liste permet de faire trois ponctuations différentes dans chaque paragraphe, permettant ainsi de rendre compte, dans le cas de ce qui est chantées positives, de la variété de notes différentes qui peuvent être encadrées dans un paragraphe même, et dans le cas des pénalisations, punir sa réitération.

Selon le code en vigueur, à l'exception des Plaintes et des Ornementations, au reste de celles chantées on assigne une ponctuation variable, étant le Juge celui qui la détermine, en fonction de la qualité dans son exécution, en tenant compte de sa force, de clarté, métal, durée, conclusion, etc.

Avant de commencer l'explication de celles chantées, il convient de constater bien que de manière résumée, les deux conclusions permises dans le Chardonneret  Champêtre :

• Conclusion dans « Chio » et Achève dans « Pin » : Avec chacun de d'eux, le Chardonneret  Champêtre peut finir chanté ou copla, ponctuation positive quand on émettra une seule fois.

CHANTÉES SIMPLES

• APPEL : (1 Point)

Il se les connaît aussi avec le nom « de Co-problèmes ou marias » étant ces ses sons plus communs, bien qu'il existe davantage de variétés de plaintes. Les il émet généralement ce qui est chardonneret  de manière isolée, comme début de chantés ou comme préparation à ces dernières. C'est une note avec laquelle ils sont communiqués surtout dans un premier temps, en époque de zèle.

/// Colíío /// Maríía /// Paííllo /// Chipicolíío /// Bilíío /// Chibilíía ///...

• ORNEMENTATIONS : (1 Point)

Ils sont un ensemble étendu de sons comme peuvent être ceux « piteos », « chicheos » et autres « coups » ou « contacts » qu'émet ce qui est chardonneret  de manière ralentie et isolée, ou comme préparation à un chanté relié ou comme pause entre chantés. Beaucoup de ces ornementations peuvent arriver à former chantées simples indépendants comme floreos, et faire partie de chantés reliés quand ils seront émis de manière plus rapide et en donnant au moins 3 coups consécutifs.

/// Piti-piti /// Chichi-chichi /// Tibalí /// Chiví /// Chibilí /// Tirochí /// Tiblachí ///

/// Tirírí /// Tobítobí /// Blichí /// ......

• BOLÍ-BOLÍ : (De 1 à 3 Points)

Aussi il la lui connaît avec le nom de Bolicheada. Important l'de cette note est qu'on marque de manière nette les deux syllabes, étant plus fort l'intonation dans la deuxième. Elle est chantée il peut être donné à des rythmes ou à des vitesses différentes. Pour être ponctué comme chanté simple ou en faisant partie de d'un relié on doit donner au moins 3 coups clairs.

/// Bolí-bolí-boli-bolí ///

BLIBLEOS : (De 1 à 3 Points)

C'est un taux de je frappe caractérisé par l'utilisation de la syllabe « Bli », en prononçant de manière plus ou moins rapide, en donnant lieu à plusieurs types de bibleos, que de mineur à plus grande rapidité dans ce qui est coup on appelle généralement : bibleos martelés, bibleos de base et bibleos encascabeller, ne devant confondre aucun ces derniers avec cascabelles ou lesquels campaniens utilisent d'autres syllabes, sa cadence est plus rapide et son timbre est plus aigu. Pour être ponctué comme chanté simple ou en faisant partie de d'un relié on doit donner au moins 3 coups clairs.

/// Bli-bli-bli-bli ///

TABLETEOS : (De 1 à 3 Points)

Ils sont appelés ainsi parce que dans leur prononciation ils utilisent deux syllabes, premier « ta » ou « tu » et la deuxième et plus marquée est un bibleo. Pour être ponctué comme chanté simple ou en faisant partie de d'un relié on doit donner au moins 3 coups clairs.

/// Tablí-tablí-tablí /// Tiblí-tiblí-tiblí ///

CASCABELES : (De 1 à 3 Points)

Il est peut-être celle chantée avec le son le plus aigu qui a ce qui est chardonneret, il se caractérise par l'utilisation de la syllabe « li » d'une manière très rapide et continue. Pour être ponctué comme chanté simple ou en faisant partie de d'un relié on doit donner au moins 3 coups clairs.

/// Li-li-li-li ///

CAMPANILLEOS : (De 1 à 3 Points)

Son est presque tellement fin ou aigu comme celui de ce qui est cascabelle, la différence principale celle-ci, dans laquelle ce qui est campaniens utilisent dans chaque coup deux syllabes marquées de manière claire et sa cadence est plus lente que ce qui est cascabelle puisqu'on doit remarquer l'espace entre chaque coup. Pour être ponctué comme chanté simple ou en faisant partie de d'un relié on doit donner au moins 3 coups clairs.

/// Tilí-tilí-tilí-tilí /// Gilí-gilí-gilí-gilí /// ......

CHIVONEADAS OU PADREOS : (De 1 à 4 Points)

Il reçoit ces noms étant la note qu'utilisent pendant les premières semaines de vie les oiseaux nouveaux ou « poussin» pour être communiquée avec leurs pères et pour exiger surtout les je nourris. C'est une note qu'on donne généralement seule, sans relier d'autres et on peut émettre simple, « Chipa » ou corrida, « Chipapapapa ». Pour être ponctué comme chanté simple ou en faisant partie de d'un relié on doit donner au moins 3 coups clairs,

/// Chipa-chipa-chipapapapa /// Chibaba-chibaba /// ......

FLOREOS OU ALDABADAS : (De 1 à 4 Points)

Il est dans ce groupe de notes où le Chardonneret  Champêtre a son expression maximale comme chanteur, puisque généralement en liberté ils utilisent ce groupe de notes, connues aussi comme « appels » comme base essentielle de leur répertoire. On peut encadrer dans floreos tout un groupe étendu d'« appels » composé par 2 ou 3 syllabes qu'ils sonnent « chardonneret  » et qui sont émises de manière répétitive tant à l'écho comme en faisant partie de la majorité de celles chantées reliées. Pour être ponctué comme chanté simple ou en faisant partie de d'un relié on doit donner au moins 3 coups clairs.

/// Tibalí-tibalí-tibalí /// Chiví-chiví-chiví /// Chibilí-chibilí-chibilí ///

/// Tirochí-tirochí-tirochí///Tiblachí-tiblachí-tiblachí /// Tirirí-tirirí-tirirí ///

/// Tipolí-tipolí-tipolí /// Tobí-tobí-tobí///Blichí-blichí-blichí ///....

REGAÑOS ET PEDORRETAS : (De 1 à 6 Points)

Ces notes reçoivent cette dénomination être émises par ce qui est chardonneret comme brega, lutte ou lutte avec leurs congénères, surtout par conflits de zèle, de territoire ou de repas. La distinction entre regains et pedorretas est due à l'utilisation de la consonne « g » dans le premier cas et de la « p » dans le deuxièmement, puisque dans les deux dénominations ces consonnes sont rapprochées de la « r ». Il ne faut pas confondre ces notes avec les « griffes » qui émettent parfois ce qui est chardonneret et qui sont données comme appui entre chantés et de brève manière, tandis que ce qui est regains et pedorretas sont des notes plus répétitives et avec une prononciation marquée des syllabes « GR » ou « pr ». Ils doivent seulement être ponctués comme chanté simple même s'ils font partie de d'un relié, où ne calculeront pas comme changement, en exigeant au moins 3 coups clairs pour être évalués.

/// Grr-grrr-grrr-grr /// Prr-prr-prr-prr ///

BICHEADAS : (De 3 à 8 Points)

Il est chanté de grande force et très évaluée entre les amateurs à la chant champêtre. Celle chantée « bícha » doit être émise avec force et en frappant avec davantage d'intensité la syllabe « j'ai vu », qu'il doit toujours être la première à prononcer, en devant être écoutée de manière claire et nette la syllabe « cha » deuxièmement. Il ne doit être confondu elle est chantée ni avec celui « chiví » ni avec celui « vichí ». Pour être ponctué comme chanté simple ou en faisant partie de d'un relié on doit donner au moins 3 coups clairs.

/// Bíícha-bíícha-bíícha ///

CHANTÉES SIMPLES D'ARRÊT

Il est formé par un groupe de chantés qui auront seulement une évaluation positive quand ils seront émis comme fin d'une copla reliée, précédée au moins par chanté simple, ce pourquoi ils seraient pénalisés quand ils seront émis de manière isolée ou entre des moyennes la d'une copla reliée. Être considérées chantées simples, ils doivent être évalués comme un changement de plus en ce qui concerne le calcul de ces derniers. Ils seront seulement ponctués quand il est désespéré dans « Chío » ou dans « Pin ». En cas contraire, ni ils puntuan ni ils pénalisent.

 

 TIMBRADO : (De 1 à 4 Points)

Dans ce qui est chantées d'arrêt est une dont il a plus petite ponctuation. Son doit être continu et aigu. Sa syllabe est « Rii ».

/// Rrrii /// Rrrii-chío /// Rrrii- pín ///

DERRAPES AVEC PIN : (De 1 à 4 Points)

Elle est ponctuée égal que celle chantée précédente et comme son nom propre indique, est chantée est une exception au reste de celles chantées d'arrêt puisqu'elle est seulement évalué quand il sera émis désespérément et uniquement quand la conclusion sera un « Pin », qui doit être clairement et fort. Son a plusieurs possibilités phonétiques.

/// Rrruu-pín /// Cu-rrruu-pín /// Cu-cu-rrruu-pín ///

CHACHEDADAS : (De 3 à 6 Points)

Elle est chantée d'arrêt, aussi connu comme « chases », il se caractérise par l'utilisation de la syllabe « Cha » de manière réitérée, rapide et où on marque l'emphase dans la prononciation claire de la « CH ».

/// Cha-cha-cha /// Cha-cha-cha-Chío /// Cha-cha-cha-Pín ///

TORREADAS : (De 3 à 8 Points)

Celle tauréés est celle chantée d'arrêt plus important, habituel et évaluée dans le Chardonneret  Champêtre, jusqu'à un tel point qui populairement la lui connaît comme « Tauréés Réel ». Son émission est parue à celle estampillée mais ne doit pas jamais être confondue avec elle, puisque sa prononciation est moins aiguë et sa phonétique se caractérise par l'utilisation de la voyelle « ou », entre les consonnes « t » et « r », en formant la syllabe « Torr » et en soulignant son accentuation dans les deux consonnes. Il ne doit jamais pas également être confondu avec le Torréon ou la Roulade, tu remarques ces propres du verdier et dont les sons sont graves et grossiers.

/// Torrrrr /// Torrrr-Chío /// Torrrr-Pín ///

CHANTÉES RELIÉES DÉSESPÉRÉES DANS « CHIO » OU « PIN »

Dans ce paragraphe on doit seulement évaluer les coplas reliées qui finissent avec conclusion, par conséquent, les coplas reliées sans conclusion devront être ponctuées ce qui est chantées simples qui la composent, en les évaluant au cas par cas.

Importante note : il est d'importance vitale de tenir compte dans l'évaluation de celles reliées conclusion, que les points qui sont attribués dans ce paragraphe, les sont comme « supplémentaire », « bonus » ou « gratification », c'est-à-dire, qui en plus de marquer la case correspondante en fonction des changements qu'a la copla désespérée, faut ventiler obligatoirement chacun des changements et les ponctuer dans les cases qui correspondent comme chantés simples, puisque si ceci n'était pas ainsi fait, on pénalise gravement aux oiseaux qui ont des chants de grand mérite.

La liste de mise en jugement permet de ponctuer celles reliées points désespérés avec 2.3.4 et 5, en fonction du fait que les tours sont achevés 2.3.4 ou de 5 changements respectivement.

Exemple : Tirochi-tirochi-tirochi-Tabli-tabli-tabli-Torrrrrrrrrr-Chío, est une copla reliée de 3 changements achevée, ce pourquoi on doit ponctuer ces changements dans leurs paragraphes de chantés simples comme Floreo, Tableteo et Tauréés et bonifier en outre la copla en marquant la case de copla désespérée de trois changements.

 

PÉNALISATIONS

Dans ce paragraphe doivent figurer toutes ces notes, sons ou chantées qui sont considérés comme « impropres » dans la chant de ce qui est champêtre ou qui en étant de leur répertoire, sont émis même de manière inadéquate.

Importante note : Quand un champêtre commettra chacune des pénalisations qui vont être énumérées de suite, il faut annoter chaque pénalisation et annuler celle chantée.

BERCÉES : (8 Points négatifs)

Cette note est pénalisée dans le chante de ce qui est champêtre en considérant comme non propre de ce qui est chardonneret, mais qu'étant très mélodieuse et facile à copier elle a été introduit dans le répertoire de base du chant propre. Son se caractérise par une montée et une baisse de tons dans son émission.

/// TI-bili-TI-bili-TI-bili /// Chii-uri- Chii-uri- Chii-uri ///....

CHANTEZ ACANARIADOS, PIRREOS : (5 Points négatifs)

Ils sont des notes du répertoire des canaris.

/// Pi-pi /// Pio-pio /// Chau-chau /// Pia-pia /// Pirr-Pirr ///......

VERDONADAS ET CAMACHOLADAS : (5 Points négatifs)

Ils sont des notes propres du verdier et du serin. Ne pas confondre certaines avec les « peurs » de ceux « güi-güi-güi » chardonneret qui ne sont pas panélisables ni noter.

/// Ruuuu /// Puii /// Tuii /// Ta-ta /// Chuin /// .........

GOLONDRINADAS : (5 Points négatifs)

Ils sont des notes propres hirondelles et Arbalétriers, en devant inclure aussi dans ce paragraphe ces notes insectivores et d'autres oiseaux semblables.

/// Diruit-diruit /// Tirit-tirit /// .........

DOUBLE CONCLUSION et CHANTEZ DISCORDANTS (2 Points négatifs)

La double conclusion consiste ce que l'oiseau quand terminera celle chantée désespérée, elle émet plus de une conclusion, ou dans « Chio » ou dans « Pin ».

On comprend qu'ils ont il chante discordant :

1. Quand on émettra des conclusions ou chantées simples d'arrêt, de manière isolée ou entre chantés.

2. Quand après la conclusion à la fin de la copla, l'oiseau non il y a une pause, si qui relie rapidement une autre chantée.

3. Tout autre circonstance qui dénote une dissonance claire ou casse l'harmonie de la chant du Chardonneret  Champêtre.

 

CONCLUSION FINALE

Pour finir ce document explicatif, on insère aussi la Liste de Mise en jugement, en souhaitant avec tout ce qui est exposé, avoir contribué d'une part, de faire connaître cette modalité de chant à auxquelles ne la connaissaient pas, et par un autre, clarifier déjà quelques doutes à ce qui est silves triste des connaisseurs et des amateurs à l'éducation de chant du Chardonneret  Champêtre.

 traduction et correction de Deleria Roman